Tous les blogs

Des plages et des sourires

21.01.2019
Des plages et des sourires

Le partenariat d’Adria et Beachrex a commencé début 2018. Cela signifie qu’ils ont passé une bonne partie de l’année à leur mission de visiter les 1000 meilleures plages d’Europe et découvrir combien répondent aux besoins des camping-caristes. Tous ceux qui nous suivent sur les réseaux sociaux savent que ça a été une année excitante et fructueuse.

Avant qu’ils ne partent à nouveau sur les routes (encore avec un camping-car Adria) il est temps de questionner Gregor Balažic. Il est l’homme derrière l’idée, le projet et toutes les photos, vidéos et 360° de plages. Quel est son point de vue sur le projet, l’aventure et les camping-cars Adria?

 

Greg, décrivez en 5 mots votre aventure de l’année dernière :

  1. Défi
  2. Stress
  3. Plaisir
  4. Souvenirs
  5. Expériences

 

Qu’est-ce qui vous a surpris le plus ?

Après plus de 3500 plages vous êtes comme habitué aux surprises, mais ce qui est amusant dans mon travail est le fait que chaque nouvelle plage est un défi, une nouvelle surprise. Cette année j’ai tout particulièrement été surpris par la beauté des plages du Portugal.

 

Qu’est-ce qui vous a fait sourire le plus ?

Cette année j’ai voyagé avec ma famille, ma femme Lara et mon fils Gaber de 2 ans et demi. Après une longue journée à avoir visité plus de 10 plages et parcouru plus de 100 km, parfois sur des routes dangereuses, à surmonter tant d’obstacles rencontrés, j’étais le plus heureux quand je les voyais heureux et me souriant à mon retour au campement. Quand votre fils arrive vers vous en courant après un jour de travail, vous avez instantanément le plus grand des sourires.

 

Quel a été votre plus grand défi ?

Vous pouvez avoir certaines choses sous contrôle et d’autres non, c’est toujours un challenge d’y être préparé et de savoir comment réagir. Par exemple, quand ma mobylette est tombée en panne au milieu de la route à 10 km de toute ville ou quand ma caméra a cessé de fonctionner alors que j’en avais besoin ou encore quand j’ai manqué de batteries sur tous mes appareils à la fois, etc. Mais je suis habitué à gérer ce type de situation. Cette année par contre, mon plus gros challenge a été de trouver la meilleure balance entre le travail des plages et ma famille.

N’êtes-vous pas ennuyé des plages ?

Il serait irréaliste de dire non. La principale raison que je ne sois pas ennuyé est le fait que je reçois des commentaires positifs du monde entier sur mon travail et le projet Beachrex. Vous avez vraiment l’impression que les gens aiment utiliser Beachrex, et tant que j’ai cette impression de faire quelque chose de bien pour le monde, il y aura toujours assez d’énergie pour surmonter la fatigue.

 

Quel a été votre pays préféré et pourquoi ?

Chaque pays est spécifique. Ce qui est commun à chacun d’eux est le fait qu’ils ont un littoral, ce qui est normal mais parfois ennuyant, puis une partie de ce littoral est magnifique et excitante. En Italie le meilleur endroit est sûrement l’île de la Sardaigne, en Espagne la Costa Brava, au Portugal Algarve, en France la Côte d’Azur et en Croatie la Dalmatie, etc.

Mais si je dois choisir, ce serait le Portugal pour plusieurs raisons. Le littoral est vraiment unique et magnifique. La plupart des plages sont encore sauvages et avec de petites infrastructures touristiques. Vous trouvez toujours de la place pour garer votre camping-car et la plupart du temps gratuitement.

 

Quelle a été votre plage préférée et pourquoi ?

Pour moi la meilleure plage fût celle de Samoqueira au Portugal. Il y avait tout ce dont j’avais besoin pour être heureux. C’est une plage pittoresque, unique, sauvage, avec un minimum d’infrastructures touristiques, un parking pour les camping-cars et adapté pour les enfants en bas âge.

Les véhicules Adria étaient-ils ce que vous espériez ?

Oui, nous avons vraiment été satisfait par l’ensemble des camping-cars. C’est comme avoir un appartement sur 4 roues avec vous. En raison de la nature de mon travail, nous avions besoin d'emporter avec nous de nombreux équipements et le camping-car Adria a joué un rôle important pour faire de ce voyage un véritable succès.

 

Cela a été votre premier voyage en camping-car, à quel point avez-vous trouvé cela difficile ?

Avant le partenariat avec Adria, j’utilisais un van pour mes déplacements, qui était un peu comme un camping-car à part l’ensemble des équipements que les camping-cars Adria proposent. Le seul challenge avec un camping-car est ses dimensions pour lequel on met du temps à s’habituer. Tout le reste est beaucoup plus facile à s’habituer, surtout quand je le compare à mon van, car il est plus facile à vivre dans un meilleur confort, plus de luxe et de logique dans l’aménagement.

 

Votre fils de jeune âge était avec vous – comment a-t-il apprécié son séjour en camping-car ?

Il a très apprécié et s’y est habitué très rapidement. Tout d’abord nous appréhendions car nous ne savions pas comment il réagirait à l’ensemble des déplacements et le fait de bouger sans cesse. Mais après quelques jours il a vite pris l’habitude et souriait tout le temps. Je pense qu’il a dû explorer l’intégralité des camping-cars. Chaque jour il avait tellement de choses à voir, non pas seulement à l’intérieur du camping-car mais à l’extérieur aussi. Et grâce à ça nous avons vraiment vu un progrès presque quotidien dans son développement.

Est-ce que la vie en camping-car est un bon style de vie pour une jeune famille ?

Oui, la plupart du temps ça l’est. Mais votre enfant doit avoir au moins 2 ans et demi. Pour une jeune famille, l’accent est surtout mis sur l’enfant. Ils doivent être dans une phase de développement spécifique pour comprendre tout le processus. À cet âge ils doivent aussi beaucoup jouer avec lui. Tant que vous avez autour du camping-car d’autres jeunes enfants, des terrains de jeux ou un coin nature pour jouer, c’est bon pour vous.

 

Jusqu’ici, vous avez utilisé le Coral XL, un Sonic et un Matrix, lequel vous a apporté la meilleure expérience en camping-car et pourquoi ?

Pour nous, le camping-car parfait serait le mélange entre le Coral XL, le Sonic  et un peu du Matrix. Nous avons vraiment apprécié le Coral XL. Ce plus d’avoir un lit tout prêt immédiatement au-dessus de la cabine est très pratique lors d’un voyage en famille. Quand vous avez un enfant, vous pouvez mettre de nombreuses choses sur ce lit, comme un petit terrain de jeu ou similaire. D’autre part, le Sonic a quelques autres spécificités agréables, tels que les espaces supplémentaires dans le sol, les rangements à chaussures, un grand frigo et bien sûr cette touche luxueuse. Il dispose aussi d’un joli design. Avec le Matrix nous avons été vraiment surpris par la consommation du véhicule. Durant notre long voyage de 8500 km, notre moyenne de consommation a été de 9.7L /100 km en diesel, avec un moteur de 160 cv, c’est vraiment impressionnant .

 

Votre camping-car idéal serait… ?

Une grande soute, 500L d’eau propre et usée. Un réservoir de 50L pour les toilettes. Un réservoir de 100L de gaz LPG ou CNG EU facile à remplir. Une grande batterie pour recharger tous mes appareils, un système auto-stabilisateur lorsque vous êtes sur un terrain non plat et une faible consommation de carburant.

Celui qui se rapproche vraiment de cet idéal est le Coral XL Supreme. Je pense qu’il est parfait pour une jeune famille qui a de nombreuses choses à transporter et qui partirait pour un long voyage.

 

Pouvez-vous classer les parties les plus importantes et les moins importantes du camping-car ?

C’est une question difficile ! Tout est important pour vous sentir confortable. La valeur la plus importante du camping-car est sa fonctionnalité. Bien sûr certaines parties peuvent avoir une finition plus ou moins luxueuse mais au final, le plus important est le fait qu’il vous rende la vie plus facile.

Peut-être qu’en été, lorsque vous voyagez le long des littoraux, la douche et les toilettes sont moins importantes mais en même temps, vous avez besoin de la climatisation qui n’est pas si primordiale le reste de l’année. Pour notre part, nous avons voyagé sur trois saisons différentes et je pense que nous avons utilisé toutes les parties du camping-car avec la même intensité.

Avez-vous un peu de temps libre ou c’est juste travail, travail, travail ?

Quand je suis sur la route, récupérant les données des plages, il y a vraiment très peu de temps libre. En général, je travaille au moins 14h par jour. Si je voulais être seul, je travaillerais sûrement davantage, mais quand vous voyagez avec votre famille, vous devez aussi vous adapter à eux. En moyenne, nous prenions un jour de repos par semaine, donc pas de plages. Souvent nous visitions une ville, un Zoo ou quelque chose de ce type, qui ne veut pas dire que l’appareil photo reste dans le camping-car.

 

Avez-vous des histoires locales intéressantes ?

Oui bien sûr. Il y en a plein. Quand vous avez un fils de 2 ans et demi avec vous, vous pouvez être sûr que vous rencontrerez de nombreuses personnes intéressantes, surtout quand vos voisins de camping ont un chien. Notre fils adore les animaux, de toutes sortes. En général, c'est lui qui fait le premier contact avec nos voisins la plupart du temps car il y a un chien. Vous échangez quelques mots pendant que l’enfant joue avec le chien et chacun retourne dans son camping-car.

Mais cette fois a été différente. C’était un jour où nous campions à l’extérieur de la ville Italienne Civitavecchia, en attente de notre ferry pour la Sardaigne. Nous avons rencontré des Italiens très gentils, ils étaient en fait à deux camping-cars, donc deux familles, et aucun d’eux ne parlaient anglais, uniquement Italien. Et pour notre part nous ne parlions pas Italien. Peu importe la barrière linguistique, 20 min après le premier contact, nous étions déjà en train de partager le déjeuner avec eux entre bière et glace. Nous avons passé notre temps à rire, à parler avec un langage corporel et à passer du bon temps. Notre fils a passé tellement un très bon moment qu’il voulait dormir dans leur « vieux camping-car ». Heureusement qu’à la fin de la journée il ne leur restait plus de glace et que nous en avions d’autres chez nous, ça a facilité le transfert dans notre camping-car pour lui.

 

Lorsque vous avez utilisé le Matrix avec les logos du Dakar KTM, quelle a été votre expérience la plus étrange ?

Dans certains pays ils adorent les motos KTM et dans d’autres pas tant que ça. Donc d’ici à là on vous faisait soit un pouce en l’air soit un doigt. La chose la plus étrange était quand je chargeais ou déchargeais ma mobylette Tomos Slovène dans le camping-car KTM. Certaines personnes venaient me voir pour me demander quel était le lien entre KTM et Tomos, et pourquoi ma mobylette avait 30 ans.

Même si je devais admettre que cette Tomos vintage était un très bon brise-glace.

 

Un conseil que vous pouvez donner aux personnes au départ d’un voyage touristique, grâce à votre expérience ?

Il faut vous préparer au mieux pour votre voyage. Quand vous êtes chez vous, prenez votre temps et imaginez plusieurs scénarios. Chaque pays est différent, avec son propre système et règles. Essayez de prendre le plus de choses possible avec vous, car quand il vous arrive quelque chose il est tellement plus facile d’avoir l’outil ou la solution du problème dans le camping-car. Il y a cinq problèmes majeurs auxquels vous devez être préparé. Le premier est le régulateur de gaz et les bouteilles de gaz, le second est Internet, le troisième est la sécurité dans le pays (si vous le pouvez, installez quelques verrous extérieurs supplémentaires), achetez de bonnes cales de stabilisation et enfin d’installer l’application Park4night sur votre portable pour vous indiquer où vous pouvez vous garer, où dormir et où sont les aires de service (eau propre, eau usée, déchets et recharge batterie)

Quand vous voyagez à travers plusieurs pays Européens pour une longue période, ayez en tête les différents gaz. Il y a de nombreuses informations sur internet concernant le problème de gaz dans chaque pays. Si possible, achetez le régulateur européen chez vous, sinon, renseignez-vous où trouver le premier commerce de camping-cars lorsque vous rentrez dans un nouveau pays. Sachez aussi quel régulateur convient avec quelle bouteille de gaz, et quelle bouteille de gaz est la plus vendue sur le marché.

 

Vous visitez les plages tout particulièrement pour votre travail donc que faites-vous pour vous détendre ?

Je fais beaucoup de sport. J’aime beaucoup skier, jouer au tennis, au badminton, aller à la gym, escalader en montagne et faire du vélo tout terrain. Mon grand passe-temps est aussi la nage et la plongée en apnée. Même si j’ai été très proche de l’eau durant le voyage de 5 mois sur les plages, j’ai sûrement dû aller seulement 8 fois dans l’eau me baigner rapidement.

J’aime aussi beaucoup lire et je suis toujours à la recherche de bonnes musiques. Et quand je suis à la maison et qu’il y a un ciel dégagé, je vais dehors regarder les étoiles avec mon télescope de 20 cm de diamètre.

 

 

La recherche de Beachrex pour les meilleures plages d’Europe se poursuit au printemps, restez connecté !

www.beachrex.com


Tous les blogs